De la Russie à Bussières, une yeshiva au rayonnement mondial…

Le « Saba », un pilier dans le monde des yeshivot d’Europe

La célèbre yeshiva beth yossef a été fondée par le Rav Yossef Horowitz ztl en 1896 à Novardok en Russie. Il est le fils de Rav Shlomo Zalman Horowitz, qui était alors le Rav de la ville de Novardok.

Rav Yossef Horowitz ztl se distingua rapidement par sa profonde érudition dans la Torah et commença à enseigner au beth hamidrash alors qu’il avait à peine 16 ans.

Il se chargea lui-même de l’éducation juive de ses enfants en devenant leur précepteur.

Il fut influencé par Rabbi Israël Salant, et suite à ses conseils, il partit étudier au kollel de Kovna. Il eut deux enfants de sa première femme. Cette dernière mourut en donnant naissance à son deuxième enfant.

1896

Plusieurs années après, il se remaria et décida de mener son existence loin de tout, dans une cabine au cœur de la forêt. Il espérait par cette vie d’ascète, travailler en profondeur sur sa personne et connaitre l’élévation spirituelle.

Par la suite, le RABBI Simha Zissel le convainquit de rompre avec ce mode de vie et l’encouragea à se mêler à la vie publique. Il travailla alors au sein de l’association de Rabbi Itzhak Blazer.

Il y fonda une chaîne de kollelim pour les avrehim. A côté de chaque kollel, il fonda également une yeshiva ketana.

En 1896, il fonda, à Novardok, il fonda la yeshiva guédola, sur le rite lituanien. La renommée de cette yeshiva a attiré de nombreux juifs, y compris des hassidim.

A ses débuts, la yeshiva comportait 300 élèves et 60 avréhim. Hormis l’étude quotidienne du houmash, guémara… la yeshiva est très marquée par l’étude du moussar, l’éthique juive. Les discussions entre élèves sur les thèmes de la crainte et du moussar sont également caractéristiques de cette yeshiva.



Pendant la première guerre mondiale, la yeshiva resta ouverte, contrairement à la majorité des autres yeshivot.

En 1916, il déplaça la yeshiva. L’armée russe cherchait à cette époque à enroler de force tous les juifs. Face à cette volonté de détruire le judaïsme, Rav Yossef pris la décision de dispatcher ses élèves partout en Russie et d’installer à chaque endroit où se trouvaient quelque uns de ses élèves, une mini yeshiva. Au total, on recensa plus de 1500 élèves à travers toute la Russie. Chacune de ses yeshivot avaient ses représentants. Lors des réunions, les élèves se chargèrent de retranscrire chacune des allocutions de celui que l’on appelait désormais le « Saba ». Tous les discours ont été compilés et l’ouvrage « madrigot haadam » a vu le jour.

1916

En 1918, la révolution bolchévique nuit au judaïsme et les yeshivot restèrent isolées. Ce fut une période très difficile pour le judaïsme.

En 1919, il déménage ses yeshivot à Kiev et demanda à tous les élèves de venir s’installer à Kiev. A cette époque, le typhus décimait les populations. Malgré ses nombreuses préoccupations, il s’occupa lui-même de soigner ses élèves malades. 16 de ses élèves en moururent. Il décéda le 17 kislev à l’âge de 72 ans. Juste avant de parti, il prononça à ses élèves sa dernière recommandation : « combattez toute la vie pour la vérité ».

©2019 Yeshiva Bet Yossef

Site fièrement propulsé par SoftDigitalSolution

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?